Restaurant

J’ai grandi ici. Aux pieds de mon père en cuisine.
Des passages dus à des amoureux de leurs régions, m’ont appris à canaliser toutes ces idées d’ici et d’ailleurs, pour aboutir à ma cuisine.

Elle est française sans hésiter. Mais intimement cosmopolite.
Après de nombreux voyages, j’ai compris que la cuisine du terroir n’était pas une fatalité, mais la base de mon travail.

Une affaire de famille

UNE HISTOIRE QUI DURE DEPUIS PLUS DE 25 ANS

Le FRANKENBOURG, c’est avant tout une histoire de famille. Pourtant au départ, rien ne prédestinait mes parents vers cette belle aventure. Papa, passionné par le métier de cuisinier depuis son plus jeune âge, se lança dans la cuisine grâce à l’appui de son oncle car ses parents ne considéraient pas les professions culinaires comme des ‘métiers’. Une fois plongé dans l’apprentissage au ‘Kopfhüs’ à Colmar, tout s’enchaine très vite. Il est embauché comme chef à l’âge de 19 ans (Restaurant La Vieille Tour à Sélestat). Il dirigera durant une vingtaine d’année une brigade de dix cuisiniers. Maman quant à elle, comptable de métier, profitait de ses dimanches de libre pour se former en salle auprès d’un professionnel, Monsieur LOISEAU de la Vieille Tour. En 1985, c’est le grand saut. L’auberge Frankenbourg des Buecher ouvre ses portes.

Durant plus de 20 ans, ils n’ont cessé de faire évoluer l’entreprise, d’affiner les détails, d’accueillir les clients toujours avec la même passion. Papa me disait d’ailleurs au début de mon apprentissage « nous avons beaucoup travaillé durant notre carrière afin de vous laisser un outil performant,  à vous de le faire évoluer à présent. ».

Chose qui sera faite à partir de 2008. Avec l’arrivé de ‘Seb’ en 2000 et mon retour en 2007, toute la famille était réunie pour se lancer dans un nouveau projet : La restructuration complète de l’auberge ! Et l’aventure continue…avec la même envie et la même passion.

Guillaume